Messages Clés

1. L’ostéoporose (comme l’ostéonécrose) est une des complications du lupus.

2. Les facteurs de risque de la fragilité osseuse connus sont :
• Ceux que l’on peut rencontrer dans la population générale : faible activité physique, apport insuffisant de calcium et de vitamine D, tabac, alcool, surpoids, antécédents personnels et familiaux de fracture, malabsorption.
• Ceux plus spécifiques du lupus : déficit en vitamine D (en raison de l’éviction solaire et/ou d’une insuffisance rénale chronique), insuffisance ovarienne précoce, et inflammation.
• Les corticoïdes

3. Quel bilan faire ?
• Recenser tous les facteurs de risque
• Dosage systématique de la calcémie et du taux de vitamine D (D2+D3)
• Ostéodensitométrie chez patients avec facteurs de risque ou patients avec corticothérapie à long terme prévue (plus de 3 mois et plus de 7,5 mg/j).

4. Quel traitement préventif ?
• Agir sur les facteurs de risque corrigeables (surpoids, manque d’activité physique, tabagisme, consommation d’alcool)
• Supplémentation systématique en vitamine D+++ (800 U/j)
• Apport alimentaire suffisant de calcium (900 mg) (cf annexe)
• Dose minimale efficace de corticoïdes
• Bisphophonates si une corticothérapie au long cours est prévue, surtout en cas d’aménorrhée (ménopause) et/ ou de Tscore < 1.5 à l’ostéodensitométrie.
Attention : à initier en l’absence de grossesse prévue à court terme, de carence en vitamine d et d’insuffisance rénale, et pour une durée maximale de 5 ans. L’administration IV annuelle de biphosphonates est maintenant possible dans cette indication en cas d’intolérance digestive.

5. Quel régime sous corticoïdes (1) ?
Peuvent être proposés :
• Un régime peu salé pour éviter la rétention d’eau et de sel observée avec la cortisone, prévenir l’hypertension artérielle et empêcher la fuite urinaire de calcium. Cependant nous ne recommandons pas de régime sans sel strict (sauf en cas de «forte dose»). Pour certaines personnes, la «forte» dose est au-delà de 10 mg de cortisone par jour, pour d’autres 15 mg par jour;
• Un régime contrôlé en sucres simples et en produits sucrés (confitures, miel, confiseries, pâtisseries, jus de fruits, sodas...); Se méfier des féculents (pain, pattes, patates, riz, semoule).
• Un régime pauvre en graisses animales (beurre, crème, charcuterie) au profit des graisses végétales (huiles et margarines)
• Favoriser l’exercice physique

 

(1) http://www.cortisone-info.fr/

 

Close
Close

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Close

Close